Interview d’un expert en photobiologie

Interview d’un expert en photobiologie

Lors de notre voyage au mois de juin, les Consultantes Beauté ont passé quelques heures au Centre d’études et de recherche sur la peau à l’Hotel Dieu de Toulouse. C’est ainsi qu’entre 5’000 et 6’000 personnes composent le panel de « testeurs » pour réaliser les tests d’évaluation de tolérance et d’efficacité. Nous avons été guidées par Emmanuel QUESTEL, responsable photobiologie.

Voici ce que, en tant que néophyte, j’ai retenu de cette rencontre…sans aller dans le détail trop technique non plus. Vous allez mieux comprendre tout ce qui se trame pour assurer que le produit qui sera mis sur le marché sera totalement « safe » mais tiendra aussi toutes ses promesses !

A la rencontre d'un expert en photobiologie

A combien de personnes fait-on tester les produits ?

Le nombre peut varier de 20 à 120 sujets. Plus les études sont longues et compliquées, plus le nombre est réduit. C’est particulièrement le cas pour les produits injectables.

Comment vérifier que le produit est bien accepté par le sujet ?

C’est tout l’objectif des tests de tolérance. Le produit est appliqué dans notre Centre au niveau du pli du coude (Roat test). Le médecin vient alors vérifier si rougeur ou non. Ensuite le produit est réappliqué par le sujet lui même à  son domicile (6h plus tard) le soir. La même opération est répétée pendant  5 jours consécutifs.

Le choix du test de tolérance dépend des ingrédients et de la pathologie. Ainsi si l’objectif est de tester un produit développé pour traiter une peau lésée, la peau du sujet sera « strippée » avec un adhésif pour enlever les cellules mortes et provoquer une irritation légère. Le produit à tester sera appliqué alors 48h après le « stripping » et pendant 5 jours consécutifs suivant le même schéma que précédemment.

Est-ce possible de faire tester auprès d’enfants ?

Oui, si l’enfant a plus de 15 ans et est accompagné de ses 2 parents au Centre. Pour les plus petits, nous travaillons en collaboration avec des prestataires ou des services hospitaliers  pédiatriques au contact des enfants et des familles.

Le sujet est-il autant sollicité pour mesurer l’efficacité ?

On dispose de plus de 200 appareils et techniques différentes pour mesurer l’efficacité. Grâce à l’évolution des techniques d’imageries, on peut faire certaines cotations à partir d’image sans trop toucher le sujet. Par exemple, avec le système 3D, on peut mesurer l’évolution des volumes avant/après utilisation d’une crème. On projette sur le visage des franges lumineuses qui permettent une reconstruction 3D des profils.

Cabine de mesure

Quid d’une crème solaire ?

On utilise un simulateur solaire qui va reproduire la fraction UV du soleil naturel, mais équivalente à 20 fois la puissance maximale du soleil. Pour évaluer la protection solaire d’un produit, on commence par déterminer la sensibilité du sujet sur peau non protégée, en mesurant ce que l’on appelle la dose érythemale minimale (DEM), la quantité d’UV pour créer un coup de soleil. Ensuite le produit solaire est appliqué dans le dos (sur une autre partie du corps donc), puis une dose d’UV est envoyée. Le lendemain, une lecture est réalisée et le calcul des SPF est alors fait (= DEM avec photoprotecteur / DEM sans photoprotecteur)

Pourquoi mesurer l’efficacité d’un photoprotecteur que le lendemain ?

Parce qu’un coup de soleil n’apparait que 5 à 8h après exposition. Il est à son maximum 16 à 24h après ! A noter que les UVA ne produisent pas de coups de soleil visibles, dont la coloration est provoquée par une réaction chimique entre la mélanine et l’UV (la photo-oxydation de la mélanine).  De fait, une autre mesure est réalisée pour mesurer spécifiquement le facteur de protection anti-UVA !

30 ans en beautéRead all author posts

Christel a lancé son blog l’année de ses...30 ans. Maintenant maman, elle prône une beauté accessible et glamour, et nous livre ses opinions avec légèreté et humour. Sa particularité? L'organisation de rencontres beauté dans la vie "réelle" autour du partage et de l'interactivité. Son blog à visiter sur www.30ansenbeaute.com

Laisser un commentaire pour ce billet Les champs requis sont marqués d'une *