French pharmacy

On veut toujours ce qu’on n’a pas : nous envions aux anglaises et aux américaines leurs marques de drugstores, elles salivent devant nos marques de parapharmacie… tout comme les françaises